Les avatars de la con­stante cos­mologique, par Philippe Spin­del, physi­cien, spé­cial­iste de cos­molo­gie à l’Université de Mons (UMONS). Cette con­férence aura lieu le mer­credi 26/10/2011 à 20h à l’auditoire Van Gogh (Grands Amphithéâtres de l’UMONS, avenue du Champ de Mars à 7000 Mons). L’entrée est gra­tu­ite ; il n’est pas néces­saire de réserver.

A une époque, Albert Ein­stein pen­sait l’Univers sta­tique, et afin de pou­voir le décrire dans le cadre de sa théorie de la rel­a­tiv­ité générale, il a été amené à mod­i­fier ses équa­tions de la grav­i­ta­tion et intro­duire un nou­veau terme dit de la con­stante cos­mologique. Cette mod­i­fi­ca­tion qu’Einstein devait par la suite con­sid­érer comme la plus grande erreur de sa vie, sem­ble être aujourd’hui défini­tive­ment acquise : dif­férentes obser­va­tions, por­tant autant sur le ray­on­nement de fond que la dévi­a­tion des rayons lumineux (lentilles grav­i­ta­tion­nelles) ou encore la lumi­nosité des super­novae le con­fir­ment. Le con­férencier se pro­pose de présen­ter (au fil d’une dis­cus­sion informelle, à voca­tion péd­a­gogique) son his­toire, ses sig­ni­fi­ca­tions géométrique et physique, les méth­odes récentes qui ont con­duit à son esti­ma­tion et les prob­lèmes nou­veaux qu’elle soulève.

Invi­ta­tion cor­diale à toute et à tous !

Téléphone : +32 65 37 38 40
Mail : astronomie@umons.ac.be
UMONS, 24, Avenue du Champ de Mars
Bât 6, 7000 Mons