Cela fai­sait pra­tique­ment un an (!!!) que nous n’avions plus organ­isé de sélénite sur le cam­pus de l’UMONS. La météo par­ti­c­ulière­ment exécrable que nous avons eu de novem­bre à mars en est la prin­ci­pale rai­son. Le site d’observation n’a pas changé, hormis un détail qui a toute son impor­tance : la prise extérieure sur laque­lle se reli­ait tous les téle­scopes n’existe plus !Heureuse­ment notre Prési­dent a pu nous trou­ver une solu­tion avant le début des observations.

Coté météo, hormis un pas­sage nuageux de 21h30 à 22h15 env­i­ron, le ciel est resté dégagé toute la soirée, avec néan­moins un see­ing assez moyen.

Le pub­lic est venu nom­breux pour assis­ter à cette soirée, et l’utilisation du pro­jecteur est une véri­ta­ble délivrance pour les ani­ma­teurs. Fini les ” en bas, a coté du gros cratère,etc…” main­tenant, tout est vis­i­ble en direct sur un écran de 1m².

Nous avons débuté notre séance d’observation par le cratère Billy, situé en bor­dure de l’Océan des Tem­pêtes et qui présente une cer­taine simil­i­tude avec le cratère Pla­ton. Nous sommes ensuite reparti vers le nord en faisant une halte à hau­teur du cratère Mar­ius et de la mul­ti­tude de dômes vol­caniques l’environnant. Ces dômes d’une hau­teur de quelques cen­taines de mètres ne peu­vent être observés qu’en lumière rasante.

Autres sym­boles du vol­can­isme lunaire, la Val­lée de Schroëter (coulée de lave de 200 km de long) et les monts Rümker (ensem­ble de domes vol­caniques) ont égale­ment étés observés.

Mais l’évène­ment du jour était sans con­texte l’occultation de l’étoile 87 Leo par la Lune à exacte­ment 21H17’59″ TU. Notre ami Joël a immor­tal­isé l’évènement en réal­isant une petite séquence vidéo vis­i­ble ici :

Enfin, la soirée était égale­ment l’occasion de jeter un oeil sur Sat­urne, recem­ment passée à l’opposition.

De nom­breux dis­cus­sions entre ani­ma­teurs et obser­va­teurs d’un soir ont eu lieu tout au long de la soirée sur des sujets aussi var­iés tels que l’origine des cratères, les raisons qui nous poussent à observer la lune et les planètes ou encore quel matériel acheter pour se lancer dans des obser­va­tions astronomiques. C’est ces échanges qui font la force et la con­vivi­al­ité de nos soirées.

La qua­trième sai­son des sélénite s’achève avec bien évidem­ment un goût de trop peu. Croi­sons les doigts pour que la météo soit plus clé­mente la sai­son prochaine, de notre coté nous allons tout met­tre en œuvre pour vous con­coc­ter un pro­gramme des plus alléchants.

Téléphone : +32 65 37 38 40
Mail : astronomie@umons.ac.be
UMONS, 24, Avenue du Champ de Mars
Bât 6, 7000 Mons