Ce sujet a 0 réponse, 1 participant et a été mis à jour par  Administrateur, il y a 9 mois.

  • Auteur
    Messages
  • #4793

    Administrateur
    Maître des clés

    Bonjour !

    3 lycéens (1ère Scientifique) ont capturé des spectres de 46P à moins de 2 heures de son passage au périhélie, le soir du 12 décembre 2018.

    La pollution lumineuse est sévère (2 grues à quelque 200 mètres de la coupole d’observation) comme vous pouvez le constater sur les images 2D des spectres. Il a donc fallu soustraire des spectres du fond de ciel pris à proximité de 46P (mais assez loin de la coma) et à l’opposé de la queue de poussières pour ne pas contaminer le fond de ciel avec du signal en provenance de la comète.

    L’activité de la comète s’est accrue lors du rapprochement du Soleil (0,08 u.a.), dans les bandes CN et C3 vers 4000A-4100A. Une pépite mais à faible S/N: un témoin de la présence d’eau, une émission par H20+ à 6578 A, ce qu a été observé aussi par Christian Buil la nuit suivante et à haute résolution.

    • Ce sujet a été modifié le il y a 9 mois par  Administrateur.
    fichiers attachés:
    You must be logged in to view attached files.

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.

Téléphone : +32 65 37 38 40
Mail : astronomie@umons.ac.be
UMONS, 24, Avenue du Champ de Mars
Bât 6, 7000 Mons